offres d'emploi formations actualités contact accès annuaire intranet
Thèses >

Vers de meilleurs supports aux activités coopératives en accord avec la co-évolution - Application au développement logiciel coopératif

Arnaud Lewandowski - manuscrit

mercredi 6 décembre 2006 à 14h00


Les activités liées au développement logiciel sont aujourd’hui intrinsèquement collaboratives, impliquant une multitude d’acteurs aux rôles et cultures variés. Cette situation a engendré un besoin crucial d’outils informa- tiques adéquats permettant de supporter les dimensions collaborative et émergente de ces activités. Bien que présentant des atouts très intéressants, les environnements actuellement utilisés souffrent de lacunes notamment en rapport avec la nécessité de fournir un support global et évolutif à la collaboration.

Pour parvenir à fournir un tel support, nous nous intéressons au domaine du Travail Coopératif Assisté par Ordinateur, qui cherche à répondre à ces besoins caractéristiques des activités humaines. Les apports des Sciences Humaines et Sociales — et en particulier de la Théorie de l’Activité — à ce domaine ont permis de comprendre ce qui est requis des environnements destinés à supporter les activités coopératives humaines. Ces exigences sont notamment traduites dans le principe de co-évolution sur lequel nous nous basons. D’après ce principe, les environnements devraient être suffisamment malléables pour supporter l’activité à laquelle ils sont destinés mais aussi l’activité consistant à les (re)définir de manière coopérative. Par ailleurs, ces systèmes devraient fournir les moyens permettant de cristalliser l’expérience développée par leurs utilisateurs en vue de sa réutilisation. Dans le cadre de nos travaux, nous nous sommes interrogés sur les moyens de parvenir à la co-évolution dans les systèmes, et en particulier dans les environnements globaux et intégrés. Nos travaux étant inspirés de la Théorie de l’Activité, nous formulons le concept d’inter-activités pour traduire le fait que nous nous intéressons à la gestion des liens qui existent entre diverses activités par l’articulation des outils qui les supportent au sein d’un environnement global. Nous pro- posons de gérer l’inter-activités grâce à un méta-modèle basé sur la Théorie de l’Activité permettant de décrire les activités et les différents liens qui les unissent au sein de modèles appelés tâches. Ce noyau réflexif et les mécanismes que nous lui avons adjoint visent à offrir un support générique aux activités coopératives dans le cadre d’environnements globaux, en accord avec la co-évolution. Ces idées sont mises en œuvre au sein de la plateforme CooLDev, un environnement distribué, global et intégré dédié au développement coopératif de logiciels et réalisé en étendant la plate-forme Eclipse.