offres d'emploi formations actualités contact accès annuaire intranet
Thèses >

Gestion de la complexité formelle et opérationnelle des systèmes complexes

Application aux anthroposystèmes marins

David Versmisse - manuscrit

jeudi 13 mars 2008 à 14h00


J. Von Neumann les a qualifiées de sciences du XXIe siècle, elles se retrouvent dans de nombreux domaines, et avec une place de plus en plus importante, ce sont les sciences de la complexité. L’étude des systèmes dits complexes, avec ses applications, ouvre une brèche dans l’analyse de problèmes qui étaient, jusqu’alors, hors de portée. Grâce à la multi-modélisation et à la simulation, nous pouvons aujourd’hui mener à termes « in silico » des expériences hier encore irréalisables. Cette thèse s’inscrit dans cette démarche d’actualité et propose des réponses concrètes et originales à un certain nombre de problèmes toujours ouverts dans cette thématique. Premièrement, en prenant des exemples de tels systèmes dans les modèles de pêcheries, nous avons travaillé sur l’intégration numérique d’équations différentielles spatialisées dans le contexte particulier de la multi-modélisation. Puis, nous avons proposé un outil pour le couplage d’équations aux différences, avec lequel nous avons, en partenariat principalement avec une équipe de biologistes et d’économistes du centre IFREMER de Brest, développé un modèle de la pêcherie mixte merlu-langoustine du golfe de Gascogne. Ce travail s’est inscrit dans le cadre d’un projet ANR Biodiversité. Enfin, nous avons utilisé de façon originale une variante appelée PBIL d’algorithmes à estimation de distribution afin de calibrer une série de systèmes complexes, toujours dans le domaine des pêcheries, mais en partenariat avec l’IRD de Sète.