offres d'emploi formations actualités contact accès annuaire intranet
Thèses >

Traitement des signaux circulaires appliqués à l’altimétrie par la phase des signaux GNSS

Georges Stienne - Manuscrit

lundi 2 décembre 2013 à 14h00

Amphi C002


Lorsqu’une grandeur est observée par une série temporelle de mesures périodiques, telles que des mesures d’angles, les outils statistiques du domaine linéaire ne sont plus adaptés à l’estimation des paramètres statistiques de cette série. Nous proposons des filtres et un opérateur de fusion adaptés aux grandeurs aléatoires circulaires. Ils sont développés dans un cadre bayésien avec la distribution circulaire normale de von Mises. De plus, on propose un estimateur circulaire GLR (Global Likelihood Ratio) de ruptures dans un signal angulaire s’appuyant sur un filtre particulaire défini dans le domaine circulaire.

Le traitement des signaux GNSS repose traditionnellement sur l’estimation récursive, en boucles fermées, de trois paramètres : le délai de code, la phase et la fréquence de la porteuse du signal reçu. On montre dans cette thèse que l’estimation de la phase et de la fréquence en boucle fermée est à l’origine d’imprécisions et de perturbations additionnelles. On propose une nouvelle approche pour l’estimation de ces paramètres en boucle ouverte. Dans ce cas, les mesures de phase sont des angles, définis entre −π et π. Statistiquement, elles peuvent être modélisées par la distribution circulaire de von Mises et l’on utilise donc les outils d’estimation circulaire développés dans cette thèse pour les traiter. On montre l’intérêt de l’approche proposée pour le positionnement et pour l’altimétrie par réflectométrie des signaux GNSS. La précision obtenue est de l’ordre du centimètre, pour des durées d’intégration d’une milliseconde. On propose également une technique de résolution de l’ambiguïté de phase, utilisable dans une approche mono-récepteur et mono-fréquence.