offres d'emploi formations actualités contact accès annuaire intranet
Thèses >

Estimation et détection conjointe pour la fusion d’informations

Habilitation à Diriger des Recherches

Serge Reboul

mercredi 21 mai 2014 à 08h00

Amphithéâtre C 002, Calais


La détection des changements ou ruptures dans les paramètres de la distribution statistique d’une série temporelle est un problème de recherche en traitement du signal qui trouve des applications dans de nombreux domaines comme le traitement des signaux GNSS. Le projet scientifique développé dans mon mémoire d’habilitation à diriger des recherches concerne l’étude des méthodes d’estimation et de détection conjointe de ruptures pour la fusion d’informations. Les approches proposées dans ce cadre sont utilisées dans différentes applications comme l’estimation des paramètres du vecteur vent, le traitement des signaux GNSS et le filtrage des mesures fournies par les capteurs inertiels.

L’objectif de la fusion est d’utiliser les informations ou mesures fournies par différents capteurs pour avoir une meilleure connaissance du paramètre à estimer. Nous avons donc proposé dans ce travail plusieurs méthodes d’estimation et de détection conjointe de rupture qui fusionnent les informations fournies par des capteurs. Le but étant d’améliorer les performances des opérateurs en termes de détection, de localisation et d’estimation de la dynamique des ruptures. Les approches proposées dans un cadre bayésien s’appuient sur la définition de la distribution a posteriori des paramètres à estimer sachant les mesures multi-capteurs. Un des apports de nos travaux dans ce domaine est de proposer un ensemble de filtres définis dans le domaine circulaire avec la distribution de von Mises. Un autre apport est de proposer une loi a priori qui modélise le comportement mutuel entre plusieurs processus dans le cas de la segmentation multi-ruptures hors ligne de signaux multi-capteurs.

Ce travail a principalement été appliqué au géo positionnement et plus particulièrement au traitement de la phase et du code des signaux GNSS multi-porteuses. Nous avons montré par des expérimentations sur signaux réels que les méthodes proposées permettent d’obtenir une localisation centimétrique à la milliseconde d’un récepteur ayant un mouvement de forte dynamique. Aujourd’hui les perspectives de ce travail sont dans le traitement des signaux de réflectométrie GNSS et de géolocalisation sous-marine. En effet pour ces applications les signaux sont fortement atténués et déformés par le milieu de propagation, ce qui constitue un nouvel enjeu pour les méthodes de fusion d’informations en traitement du signal.