offres d'emploi formations actualités contact accès annuaire intranet
Séminaires >

Séminaire des doctorants de 2ème année

FLorian Beaubois, Julien Duchateau, Thuy Tram Ngo Thi

jeudi 19 juin 2014 à 14h00

amphi C001


Julien Duchateau, Optimisation et parallélisation CPU/GPU d’une méthode de Boltzmann sur réseau en vue d’un épandage de GNL sur sol.

Le but global du projet sur lequel nous travaillons consiste à réaliser une application de simulation permettant l’évaluation de la dispersion d’un GNL gazeux en cas d’épandage accidentel. Ce projet est l’un des premiers dans le cadre de la création de l’association Innocold, créée avec l’arrivée du terminal méthanier à Dunkerque.

Le méthane est transporté à l’état liquide dans des canalisations à une température de -163°. Nous voulons étudier l’impact qu’aura une fuite au niveau des canalisations et observer l’épandage puis l’évaporation du GNL gazeux dans l’atmosphère. Le but ultime est d’estimer l’étendue de la zone d’inflammabilité à 4.4 % LFL (lower flammable limit).

Le modèle d’épandage qui est utilisé est basé sur la méthode de Boltzmann sur réseau, commune aux trois sujets que composent le projet. Cette méthode est très connue pour sa grande capacité de parallélisation (notamment sur calculateur GPU).

Une première problématique consiste à mettre en place des techniques de parallélisation efficaces (dans un premier temps sur CPU puis sur GPU) en vue de maximiser la vitesse de simulation. La parallélisation des méthodes de Boltzmann sur réseau est un domaine très actif en recherche ces dernières années. Nous mettrons en confrontation les résultats obtenus jusque maintenant concernant nos techniques de parallélisation sur CPU ainsi que les premiers résultats sur GPU.

Une seconde problématique concerne la quantité de données à manipuler. Les méthodes de Boltzmann sont généralement extrêmement coûteuses sur le plan de la quantité de mémoire. De plus, réaliser des simulations à l’échelle du terminal méthanier nécessite de manipuler une quantité de données qui dépasse de loin les capacités d’un ordinateur actuel. Il est donc important de trouver un certain nombre de méthodes permettant de réduire au mieux ce volume de données. Un inventaire des différentes méthodes sera réalisé et nous montrerons quelle méthode est la plus adaptée à notre situation. Une dernière problématique concerne la visualisation des résultats de simulation. Nous présenterons la méthode utilisée pour visualiser de manière adaptée nos résultats de simulation.

Thuy Tram Ngo Thi, Rendu perceptif pour la stéréovision

Les méthodes de calcul d’images de synthèse photoréalistes dans le cadre de la stéréovision sont basées sur des processus d’échantillonnage de l’espace des chemins lumineux dans une scène virtuelle et, du fait de leur nature stochastique, génèrent un bruit visuel dans l’image, qui disparaît petit à petit durant la convergence vers l’image finale. Le but global du projet sur lequel nous travaillons consiste à mettre au point un modèle informatique de perception humaine, spécialisé dans la détection de bruit dans les images stéréoscopiques de synthèse. Cet exposé est un état de l’art des méthodes de d’évaluation de qualité des images stéréoscopiques et quelques résultats obtenus en les implémentant sur nos images.

Florian Beaubois, Localisation précise d’un système de mesure sous-marin.

Le but de la thèse est de réaliser une balise autonome sous-marine dont on cherche à déterminer la position avec précision depuis un bateau à la surface. Ceci pourra permettre par exemple d’observer les mouvements de couche de sable au cours du temps ou de repérer des casiers de pêche. Le bateau, géopositionné par GPS, envoie un signal à la balise qui est ensuite renvoyé vers la surface, la distance du trajet doit alors être calculée via l’information de phase et de code. De plus, l’observabilité du système étant conditionnée par la trajectoire du bateau, une description précise de la dynamique de la plateforme est également nécessaire.