offres d'emploi formations actualités contact accès annuaire intranet
Séminaires >

Les systèmes de localisation en milieux difficiles

Ikhlas Selmi (post-doc LISIC)

jeudi 12 mars 2015 à 15h00

B014


Depuis l’apparition des signaux GNSS (Global Navigation Satellite System), le service de localisation est largement utilisé et intégré dans différents types d’appareils. Néanmoins avec l’expansion de l’utilisation de ce service, on a pris conscience de ces limitations en termes de couverture. En effet les zones où les signaux GNSS sont incapables de pénétrer et donc d’être détectés sont appelés milieux difficiles (localisation indoor). Le passage dans ces zones induit une discontinuité du service de localisation. Dans le but de fournir un service GNSS de localisation continu et disponible partout, les systèmes utilisant des pseudolites et des répéteurs semblent être des solutions pertinentes. Ces pseudolites et répéteurs jouent le rôle de satellites locaux placés dans les zones difficiles telles que les milieux intérieurs ou les sous-sols. Dans cet exposé un système "répélites", inspiré de ces deux méthodes (répéteurs et pseudolites) sera présenté. L’approche proposée permet d’optimiser l’infrastructure du système et du récepteur. Il offre les avantages des deux systèmes répéteurs et pseudolites. Le milieu sous-marin est aussi un milieu difficile pour la localisation. Dans notre cas, on considère la localisation d’une balise à faible profondeur (50 mètres) dans un milieu très bruité par le passage quotidien de nombreux bateaux. Pour déduire la position de la balise, on se base sur la mesure de différence de chemins par une approche goniométrique. On cherche donc à développer un système s’appuyant sur une balise acoustique émettant un signal modulé par un code de type GNSS. Dans cet exposé nous présenterons en termes de perspectives notre contribution dans ce domaine.